Communauté de Communes du Haut-Chablais

Vous êtes ici : Accueil > ENVIRONNEMENT > Gestion des déchets > Les déchets particuliers comme les pneumatiques, les lampes, les médicaments, les DEEE...

Les déchets particuliers comme les pneumatiques, les lampes, les médicaments, les DEEE...

La Responsabilité Elargie du Producteur (REP)

En France, le principe de la responsabilité élargie du producteur existe dans la loi depuis 1975 : “Il peut être fait obligation aux producteurs, importateurs et distributeurs de ces produits ou des éléments et matériaux entrant dans leur fabrication de pourvoir ou de contribuer à la prévention et à la gestion des déchets qui en proviennent.”
Bien que basée sur la responsabilité individuelle du producteur, la REP peut être assurée par les metteurs sur le marché de manière individuelle ou collective au travers d’un éco-organisme. Pour en savoir plus sur les filières REP (emballages recyclables, piles, DEEE, textiles…) et leur fonctionnement :

Panorama sur les filières REP

Les piles

Des contenants spécifiques vous sont proposés dans les déchèteries pour collecter les piles et les accumulateurs.
Dans le document ci-dessous, vous trouverez toutes les informations relatives au tri des piles et à leur recyclage.

Les piles

Ensuite, c’est Corepile, éco-organisme agréé par l’Etat, qui se charge de collecter et de recycler ces déchets déposés dans les déchèteries de la Communauté de communes.
Retrouvez ci-dessous le rapport d’activités 2017 de Corepile.

Rapport d’activités Corepile 2017

Les pneumatiques

Les pneumatiques sans jante peuvent être déposés dans les déchèteries.

Les lampes : ampoules et néons

Deux contenants spécifiques sont proposés dans nos déchèteries pour que vous puissiez déposer d’une part les ampoules et d’autre part les néons, qui se recyclent.

Pour plus d’informations sur les lampes recyclables :

Les lampes

C’est Récylum, qui fournit les bacs de collecte, qui se charge ensuite de la collecte en déchèteries, du transport et du recyclage de ces lampes. Récylum est une structure agréée par les pouvoirs publics et financée par l’éco-contribution que tout utilisateur paie lors de l’achat d’une lampe neuve.

Bien trier et envoyer ces déchets vers la bonne filière de traitement est important : découvrez dans le document ci-dessous pourquoi !

Dépliant Récylum : pourquoi recycler ses équipements ?

Les Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques ou DEEE

Les DEEE ou les Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques des particuliers peuvent être déposés dans nos déchèteries, s’ils n’ont pas été repris lors de l’achat d’un nouvel équipement.
Pour plus d’informations :

Les Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE)

La CCHC a choisi l’éco-organisme Eco-systèmes pour collecter et traiter ses DEEE collectés dans nos 5 déchèteries.
Vous pouvez télécharger le rapport annuel 2017 d’Eco-systèmes pour la CCHC :

Rapport annuel 2017 Eco-systèmes pour la CCHC

A noter : pour les DEEE des professionnels, vous trouverez de plus amples informations dans ce guide édité par Récylum :

Guide pratique DEEE pour les professionnels

Les Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux ou DASRI

Les DASRI des particuliers peuvent être déposés à la déchèterie du Biot et de Morzine uniquement, dans les contenants prévus à cet effet. Ils doivent être conditionnés avant d’être déposés et les agents des déchèteries ne doivent pas les manipuler.
Retrouvez les informations sur ces déchets dans le document suivant :

Les Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI)

Les médicaments non utilisés ou périmés

Ils doivent être déposés dans les officines qui ont l’obligation de les collecter gratuitement dans leurs conditionnements.
Pour plus d’informations :

Les médicaments non utilisés ou périmés

Les Véhicules Hors d’Usage ou VHU

Nous ne les acceptons pas dans nos déchèteries. Pour de plus amples informations :

Les Véhicules Hors d’Usage

Les mâchefers

Les mâchefers issus de l’incinération de déchets non dangereux comme les ordures ménagères sont les résidus solides récupérés en sortie du four des installations d’incinération. Une grande partie de ces mâchefers est recyclée et le reste est stocké en installation de stockage.
Les mâchefers recyclés le sont après une phase de maturation et de préparation et ils peuvent ainsi être réutilisés en technique routière.
Pour en savoir plus sur cette valorisation :

Les graves de mâchefer en technique routière : un matériau à valoriser !