Communauté de Communes du Haut-Chablais

Vous êtes ici : Accueil > ENVIRONNEMENT > Sites Natura 2000 > Le site Natura 2000 du Roc d’Enfer

Le site Natura 2000 du Roc d’Enfer

Comprendre Natura 2000

Pour préserver la biodiversité, l’Union Européenne a créé un réseau de sites naturels appelé "Natura 2000". Le massif du Roc d’Enfer appartient à ce réseau depuis 2006 pour la qualité, la rareté ou la fragilité de certaines de ses espèces animales et végétales. On y trouve entre autres espèces emblématiques : la chouette de Tengmalm, la Chevêchette ou encore le chardon bleu.
8 communes sont concernées : 4 font partie du Haut-Chablais (La Côte d’Arbroz, Essert-Romand, Bellevaux, Saint Jean d’Aulps) et 4 font partie du Haut-Giffre (Taninges, Mieussy, Onnion, Mégevette), sur plus de 4000 ha au total.

Si la richesse écologique du site est reconnue, il ne s’agit pas pour autant d’une mise sous cloche du Roc d’Enfer et aucune réglementation supplémentaire n’est prévue ; la réglementation déjà en vigueur continuera de s’appliquer. Depuis de nombreuses années, les agriculteurs gèrent les alpages, les forêts sont exploitées, le tourisme s’est développé. Certaines pratiques ont un impact positif sur la préservation des habitats naturels. Il est donc important de les maintenir ou de les favoriser, grâce à des aides ciblées.

Le chardon - Crédit photo : D. LOPEZ-PINOT Le Grand Tétras - Crédit photo : B. BELLON

Conserver les espèces, c’est avant tout conserver les espaces qui abritent les habitats naturels essentiels à leur vie et à leur reproduction. C’est à la fois maintenir et développer des pratiques et des activités humaines favorables à leur équilibre, tout en permettant le développement et le maintien des équilibres socio-économiques locaux.

Afin de définir une feuille de route sur la meilleure manière de concilier activité économique et préservation des espèces et des habitats naturels, un Document d’objectifs (DOCOB) définit les actions à mettre en œuvre, en concertation avec tous les partenaires concernés (grâce au Comité de pilotage, Groupes de travail…).

Pour plus d’infos :