Communauté de Communes du Haut-Chablais

Vous êtes ici : Accueil > ENVIRONNEMENT > Gestion des déchets

Gestion des déchets

INFORMATION SUR LES DEPOTS SAUVAGES

Selon une étude de l’ADEME, qui sera publiée début 2019, 90 % des collectivités territoriales sont confrontées au problème des dépôts sauvages en France.
En moyenne (chiffre largement sous-estimé selon l’ADEME), un habitant déposerait 21,4 kg de déchets sauvages par an !!! Il en coûterait donc environ 59 000 € par an aux collectivités, soit 4,7 € par habitant… Des chiffres qui font réfléchir !

Le territoire de la CCHC ne fait pas exception : nous sommes confrontés tous les jours à de nombreux dépôts sauvages au niveau de nos points d’Apport Volontaire.
Des équipes sont chargées de nettoyer ces déchets abandonnés par les habitants et les professionnels : cartons, pneumatiques, appareils électriques… déchets qui normalement se déposent en déchèteries. Ces tournées de nettoyage, renforcées en saisons touristiques, ont un coût non négligeable pour tous les contribuables. Sans oublier que ces déchets polluent non seulement le paysage mais peuvent aussi polluer l’eau et les sols.

Dépôt sauvage au niveau d'un PAV

Pour information : un contrevenant risque 450 € d’amende pour un dépôt simple et jusqu’à 1 500 € en cas de dépôt de déchets sauvages avec son véhicule !

Alors, merci de ne plus abandonner vos déchets, ni au niveau des Points d’Apport Volontaire, ni dans la nature ou les fossés !!!

La collecte des déchets

Vous souhaitez trouver le Point d’Apport Volontaire (PAV) le plus proche pour jeter vos ordures ménagères, vos emballages recyclables et vos bouteilles de verre recyclables ?
La CCHC vous propose un site Internet et une application Smartphone pour localiser les PAV :

Le dépôt de matériaux inertes

+Le dépôt de matériaux inertes, géré par la CCHC, a fermé pour l’hiver le 9 novembre 2018.+ Information importante : le dépôt arrive doucement mais sûrement à la fin de sa capacité de stockage donc d’exploitation. D’importants travaux ont du être réalisés en juin et juillet 2018 afin de pouvoir accepter encore des déchets inertes. Nous devons donc limiter les apports des entreprises à 500 tonnes par an. Nous invitons les entreprises à chercher d’ores et déjà d’autres exutoires pour leurs déchets inertes. (...)

Les déchets particuliers commeles pneumatiques, les lampes, les médicaments, les DEEE...

Que faire des déchets comme les lampes, les médicaments périmés ou bien les déchets de soins ?